Comment aménager un poulailler ?

30 août 2020
Pas de Réponse
Gilles

De plus en plus de personnes disposant d’un jardin s’équipent d’un poulailler. Une tendance qui va de pair avec un désir de retour à la nature. Car un poulailler, en dehors de ses propriétés purement décoratives, permet de profiter d’œufs frais tous les jours. Pour les enfants, c’est également amusant de voir évoluer les poules et pourquoi pas d’également assister à l’éclosion des œufs. Mais encore faut-il connaître les astuces pour aménager un poulailler. Pour que les poules soient heureuses et vous offrent de bons œufs mais aussi pour que le résultat final soit le plus harmonieux possible.

  1. Aménager un poulailler au bon emplacement

  2. Comment aménager un poulailler : les indispensables !

  3. Quelques points de détail dans l’aménagement de votre poulailler

Aménager un poulailler au bon emplacement

L’emplacement est primordial. Les poules n’appréciant guère de se retrouver en plein soleil par exemple ou exposées au vent. Si vous n’avez pas la possibilité d’installer votre poulailler à l’ombre ou dans un endroit peu exposé, pensez à vous équiper de palissades brise-vent et à construire des aménagements pour permettre aux volatiles de se réfugier à l’ombre quand le soleil est à son zénith. Il convient de protéger vos pensionnaires des prédateurs. Si vous habitez à la campagne tout particulièrement mais aussi si vous vous situez davantage dans un environnement urbain. Il n’est ainsi pas rare que les renards, les chats et même les rapaces tentent des incursions. Un enclos est donc indispensable. Le tout en veillant à proposer aux poules un espace suffisant pour assurer leur bien-être.

Comment aménager un poulailler : les indispensables !

Aménager un poulailler ne s’improvise pas. Il faut donc s’équiper de quelques accessoires, comme une ou plusieurs mangeoires, un abreuvoir, des perchoirs, des pondoirs, des bacs à poussière et des dortoirs. Il existe dans le commerce des solutions tout-en-un, qui proposent des poulaillers prêts à monter, avec tous les accessoires. Il peut aussi être nécessaire de se renseigner sur la réglementation en vigueur. Heureusement, celle-ci n’est pas spécialement contraignante pour les particuliers. Ainsi, il est indispensable de se déclarer si le poulailler fait plus de 2m2 et si sa hauteur dépasse 1m80. Pour ce qui est du nombre de poules, la limite est fixée à 50 par tranche de 30 jours. Si vous avez plus d’individus dans votre poulailler, vous serez considéré comme un éleveur professionnel, avec tout ce que cela sous-entend de démarches administratives.

Quelques points de détail dans l’aménagement de votre poulailler

Est-ce qu’il faut avoir un coq ? Une grande question qui revient souvent quand on cherche à s’équiper d’un poulailler. Forcément, la présence d’un coq est indispensable quand on veut avoir des poussins. Pour autant, un coq chante. Et pas seulement le matin ! Plutôt important quand on vit entouré de voisins. Il faut donc avoir conscience que prendre un coq n’est pas anodin. Si vous vivez bien sûr totalement isolé et que vous adorez le chant du coq, il n’y a aucune hésitation à avoir !

Il faut aussi savoir que les poules aiment évoluer dans un environnement sain. Ce qui veut dire que le poulailler doit être nettoyé régulièrement. Pour le bonheur de vos pensionnaires mais aussi pour éviter la propagation de maladies. Que ce soit au niveau des dortoirs, des pondoirs bien sûr et du sol de votre poulailler. En cela, mieux vaut peut-être prendre le temps de couler une dalle de béton. Non seulement votre poulailler sera plus stable mais il sera aussi plus facile à entretenir.

Partagez-moi !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.