Les maladies du potager : comment lutter ?

Les maladies du potager : comment lutter ?

Que vous possédiez un véritable jardin ou simplement un balcon avec des jardinières dans lesquelles vous faites pousser des tomates ou d'autres végétaux susceptibles de vous fournir des fruits et des légumes, la question vous concerne. Les jardiniers chevronnés ne connaissent que trop bien les maladies qui ont la fâcheuse tendance à venir gâcher les récoltes. Heureusement, à chaque problème sa solution. La résistance contre les champignons et autres pucerons commence !

 

pucerons sur tomatesLes fondamentaux

Il existe des principes de base qui permettent quoi qu'il en soit de limiter les risques quant à la propagation de maladies dans votre jardin. Chaque plante obéissant à ses propres règles. L'ail, l'oignon ou encore l'échalote, demandent par exemple une terre bien drainée et exposée au soleil. L'aubergine ou le piment doivent aussi baigner dans le soleil, mais garder les pieds au frais. La carotte demande quant à elle un sol amendé. Si vous cultivez des choux, veillez à supprimer le trognon après la récolte. Un arrosage régulier est aussi recommandé.

Les haricots, fèves et pois sont régulièrement victimes du pillage des oiseaux. Veillez à protéger les plants en mettant en place un système de filets. Et ce dès le début des semis. Il convient également de respecter les distances entre les pieds et, une fois le moment de la récolte venu, de retirer tous les légumes abîmés qui seraient susceptibles d'endommager les éléments sains en pourrissant.

 

Reconnaître les maladies

Voici quelques éléments qui vous permettront d'identifier le mal dont souffrent vos plantes et ainsi de rechercher en jardinerie le produit adéquat qui saura vous en débarrasser.

 

  • Des insectes sont présents sur les feuilles : les pucerons ne touchent en général que les légumes cultivés sous abri (en serre par exemple). D'autres pucerons, jaunes ou rouges, accompagnés de toiles, concernent par contre toutes les espèces.

  • Il y a des tâches sur les feuilles : suivant la couleur et la forme des tâches en question, il peut s'agir de Cicadelles, d'Alternariose, de Rouille, de Punaise, de Tétranyque tisserand, de Thrips, d'Anthracnose ou du tristement célèbre Mildiou

  • Feuilles recouvertes d'un voile blanchâtre ou de pourriture : il peut s'agit d'Oïdium, de Teigne ou de Cochenilles farineuses, si vous cultivez sous serre.

  • Trous dans les feuilles : Altise et Pyrale

  • maladie tomates

    Feuilles dévorées en partie ou complètement : le Doryphore est peut-être responsable. À moins que cela ne soit l’œuvre du Noctuelle, du Charançon, du Tenthrède ou du Piéride, si il s'agit de choux.

  • Feuilles déformées : La plante est peut-être touchée par la rouille. Autres maladies potentielles : Verticilliose, Psylle, Cécidomyie...

 

Il peut être assez décourageant de voir son potager devenir la proie de toutes sortes d'insectes voraces et de champignons insidieux qui, en peu de temps, auront vite fait de détruire le fruit de votre dur labeur et vous priver des résultats de ce dernier. Les affections dont peuvent souffrir les plantes sont nombreuses, mais peu sont vraiment fatales si vous prenez le problème à temps. Il existe aussi de multiples traitements naturels. N'hésitez pas à vous renseigner pour ainsi agir au plus vite et contrer la progression de ces envahisseurs !  

A la semaine prochaine